Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 17:00

 

 




 Lire cette enquête



Ce type d’enquête médiatisée ignore 90 % du territoire. Elle ne concerne pas l’usager mais sert à donner des indices de comparaison d’une année sur l’autre, indices qui ne sont pas inutiles, pour autant. Seules quelques grandes villes sont concernées et dans ces grandes villes, seuls les usagers qui consomment 120 m3 d’eau par an peuvent en apprécier la justesse.

 

Des abus relativement faibles sont signalés. Ces enquêtes ignorent les vraies injustices sociales : les écarts énormes de prix, de 1 à 10, entre proches voisins. Ces écarts sont dus à la présence de parts fixes, généralement appelées " abonnements " dans la facturation de l’eau. N’oublions pas que cette injustice sociale a donné le jour à l’Association IGEPAC, l’Eau de votre Commune.

 

Si les prix diminuent en ville ce n’est pas le cas à la campagne. Les fermiers ( Lyonnaise, Veolia & Cie ) compensent le manque à gagner en ayant une politique agressive à la campagne. ( voir l’article sur l’interconnexion d’igepac Bourgogne )

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Le prix de l'eau
commenter cet article

commentaires

Publications récentes d'igepac

aout-2011

    - Les eaux que nous buvons

    ( 1 - Généralités )

    ( 2 - La chimie de l'eau buvable )

 

    L'arnaque des tarifications

 ( abonnement & tarification progressive )

 

     

 

Rechercher Un Article Du Blog

Première visite

Le concept du blog 

" La politique de l'Eau a ses raisons
que la raison ne connaît pas
"
 

 

ensuite, rendez-vous à l'accueil

 

   petit-bb-pas-content-copie-1

Archives Du Forum

Les défits d'igepac

 
1/
 La fourniture de l’eau doit être un service public, sa gestion financière doit être faite par la collectivité
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles : suppression des parts fixes ( abonnements ) et en urgence celle de la partie assainissement.

3/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.
      

P. S. Qui N'a Rien À Voir, ...

Epandage : pollution évitable

Les Seigneurs parisiens