Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 00:11

bb-choux3.PNG

Un peu d’humour, … gris.

 

« Pourquoi l’eau du centre de Paris, avec ses 35 milligrammes par litre de nitrates est-elle conseillée et donnée dans les crèches aux nourrissons ? »

 

L’énigme a été dévoilée à igepac, ce 17 décembre 2010, par Charles-Henry :

 

« Les petits Parisiens naissent dans les choux, et pour faire pousser ces bouts-de-choux, il faut leur donner des fortifiants, des nitrates, pour en faire de belles plantes. »

 

 

Rappel

 

La capitale devrait être exemplaire, mais les bébés y naissent dans des choux …

 

Paris fait sa pub sur Internet et à la télévision, et déclare que l’eau de Paris «  peut être utilisée pour la préparation des biberons sans aucun risque », ce qui paraît peu responsable si l’on se réfère à la règlementation. De plus les crèches utilisent cette eau du robinet. L’eau du centre ville de Paris est chargée en nitrates de 30 à 40 microgrammes par litre. La limite de qualité est de 50, limite considérée  pour une consommation moyenne journalière de un litre et demi pour un adulte.

 

L’OMS ( Organisation Mondiale de la Santé ) a établi une dose journalière acceptable pour les nitrates présents dans les aliments de 3,65 milligrammes de nitrates par jour et par kilogramme du poids d’un individu, nourrisson exclu évidemment. Pour une personne de 60 kg, la dose journalière acceptable est d’environ 220 milligrammes. Pour respecter cette norme, l’eau de Paris devrait même être interdite de boisson pour les enfants de moins de 10 kg ( un litre par jour = 30 à 40 mg ) !!!

 

Si les nitrates ne sont pas des poisons pour les adultes, leurs présences doivent nous rendre vigilants car les cultures associent aux nitrates toujours des pesticides qui, eux, sont de véritables poisons. De plus, les pesticides utilisés localement, ne sont pas tous recherchés. Cependant, l’absence de nitrate n’exclut pas la possibilité de présence de pesticides, lorsque l’eau du robinet provient d’un cours d’eau, certaines molécules peuvent passer au travers de la filtration des usines de traitement de cette eau brute, le glyphosate ( roundup ) par exemple. …

 

Revoir l’article d’igepac http://www.igepac.com/article-l-eau-du-centre-ville-de-paris-avec-ses-nitrates-a-forte-dose-est-conseillee-et-utilisee-dans-les-biberons-des-petits-parisiens-60868826.html

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans POLLUTION & SANTE
commenter cet article

commentaires

Publications récentes d'igepac

aout-2011

    - Les eaux que nous buvons

    ( 1 - Généralités )

    ( 2 - La chimie de l'eau buvable )

 

    L'arnaque des tarifications

 ( abonnement & tarification progressive )

 

     

 

Rechercher Un Article Du Blog

Première visite

Le concept du blog 

" La politique de l'Eau a ses raisons
que la raison ne connaît pas
"
 

 

ensuite, rendez-vous à l'accueil

 

   petit-bb-pas-content-copie-1

Archives Du Forum

Les défits d'igepac

 
1/
 La fourniture de l’eau doit être un service public, sa gestion financière doit être faite par la collectivité
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles : suppression des parts fixes ( abonnements ) et en urgence celle de la partie assainissement.

3/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.
      

P. S. Qui N'a Rien À Voir, ...

Epandage : pollution évitable

Les Seigneurs parisiens