Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 07:00
toulouse-veoliaPhoto ladepeche.fr



Le Front de gauche milite pour une agence régionale de l'eau et manifeste devant Véolia à Toulouse. 





 

 logo-la-depechePublié le 11 mars 2010  

 

"" Autour de leur tête de liste régionale, Christian Picquet, et de la tête de liste Haute-Garonne, Charles Marziani, une dizaine de militants du Front de gauche (Parti communiste et Parti de gauche) a manifesté hier après-midi devant le bâtiment de l'accueil clientèle de Véolia, qui exploite le réseau de l'eau de la ville de Toulouse.

 

Christian Picquet a remis un courrier adressé au PDG de Véolia, Henri Proglio, dans lequel il dénonce les bénéfices attendus par le géant de l'eau à Toulouse d'ici 2020, de l'ordre de 70 millions d'euros : « C'est inacceptable ! Rien ne justifie le prix excessif de l'eau sauf l'enrichissement des actionnaires de Véolia sur le dos des habitants » écrit Picquet, favorable au « passage en régie publique sur l'ensemble des communes de Midi-Pyrénées qui permettrait à terme de maintenir une tarification juste et uniforme ainsi qu'une gestion raisonnée de cette ressource ».

 

Christian Picquet dit vouloir « poser dans le débat public la question de la nationalisation de Véolia. Dès aujourd'hui, une région de gauche peut poser la première pierre en créant une agence régionale de l'eau ».

 

La direction de Véolia n'a pas souhaité s'exprimer. ""



___________________________



En 2010, des élus qui manifestent pour un service public de l’eau, est un fait si peu habituel qu'il méritait d'être signalé. 
 

En dehors de la vague francilienne qui reste enfermée dans le microcosme du Sedif, les structures politiques de Gauche restent silencieuses sur la détermination d’une politique de l’eau. Nous, Français, savons donner des conseils en dehors de nos frontières et parfois même nous nous impliquons à l’étranger pour de bonnes causes mais nous refusons de reconnaître nos propres  défaillances locales ou nationales.

 

C’est d’ailleurs pour remédier à ce paradoxe que des élus UMP du Sedif viennent de faire une proposition de loi « de bonne conscience » pour aider ses usagers à payer leurs factures d’eau. Car avec sa facture d’eau, le Francilien participe à une aide aux pays étrangers mais ignore les difficultés de son propre voisin. A ce propos, igepac a posé cette question, restée sans réponse : « comment le Sédif s’est-il organisé pour détourner très officiellement des fonds qui devraient être destinés aux services des eaux ? » Si vous pouvez nous aider à comprendre … .

 

S’il n’est pas surprenant de voir la droite défendre le secteur privé, l’eau nous a révélé des élus de gauche appréciant également les avantages du privé.

 

Le cloisonnement droite-gauche de notre gestion de l’eau reflète celui de notre société. Un sens unique est respecté : nos élus passent facilement de gauche à droite et rarement l’inverse. Nous voyons  quotidiennement des petites communes de gauche offrir le service public au privé mais jamais une commune de droite revenir au public.

 

Droite et Gauche souhaitent la concentration des pouvoirs, ... pas toujours pour les mêmes aboutissants et pas à l'unisson au sein des partis. Des syndicats, des régies départementales des Eaux existent déjà. La démarche actuelle est de créer des superstructures ( interconnections ) que seules les grosses entreprises peuvent gérer : une privatisation déguisée où Droite et Gauche s'y complaisent.

 

 La Haute Garonne a déjà son Syndicat, nos élus veulent étendre cette structure à la Région, pourquoi pas. Il faudrait peut-être finir de fédérer l’idée au niveau départemental avant de l’étendre à la région.

 

Un service public de l’eau est inconcevable avec la mentalité libérale actuelle de nos élus. En revanche, pour une vraie transparence, une gestion financière publique des services de l’eau est toujours possible mais jamais pratiquée. Pourquoi confier notre argent  à un soustraitant industriel ?






Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Politiques de l'eau
commenter cet article

commentaires

Publications récentes d'igepac

aout-2011

    - Les eaux que nous buvons

    ( 1 - Généralités )

    ( 2 - La chimie de l'eau buvable )

 

    L'arnaque des tarifications

 ( abonnement & tarification progressive )

 

     

 

Rechercher Un Article Du Blog

Première visite

Le concept du blog 

" La politique de l'Eau a ses raisons
que la raison ne connaît pas
"
 

 

ensuite, rendez-vous à l'accueil

 

   petit-bb-pas-content-copie-1

Archives Du Forum

Les défits d'igepac

 
1/
 La fourniture de l’eau doit être un service public, sa gestion financière doit être faite par la collectivité
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles : suppression des parts fixes ( abonnements ) et en urgence celle de la partie assainissement.

3/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.
      

P. S. Qui N'a Rien À Voir, ...

Epandage : pollution évitable

Les Seigneurs parisiens