Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 00:09

- A Brunod -

Choisie au hasard, une analyse d'eau de Lyon

 eau-lyon-bron-1-analyse-22-dec-2010

 

ATTENTION, ce qui est écrit ci-dessus est très clair. Les résultats du contrôle sanitaire de nous dit pas que notre eau est saine ou sans polluant. Cette eau est simplement conforme aux exigences de qualité respectant la réglementation en vigueur et UNIQUEMENT pour les paramètres mesurés indiqués dans ce rapport. Ce qui signifie que notre eau peu très bien contenir des polluants qui n'ont pas été recherchés. C'est d'ailleurs souvent le cas lorsque l'analyse des pesticides a lieu ( une par an, par exemple ). Des substances sont détectés et signalées mais sur la prochaine feuille d'analyses ils ne seront pas signalés car non analysés. Ils seront " oubliés " pendant un an et réapparaîteront l'année suivante. Et ça peut durer des dizaines d'années comme nous l'avons montré dans ce blog en prenant l'exemple de Vendeuvre ( Aube ).  

 

Les pesticides n'ont pas été recherchés dans les résultats ci-dessous.

 

Comment lire ces résultats.

 

1/ Cette feuille est dénomée " Résulltats des analyses "

 

Voir ci-dessous.

 

<0,1µg/l signifie que la molécule analysée est à une concentration inférieure à 0,1 microgramme par litre, cela signifie qu'il est possible que la concentration de cette substance soit au plus de 0,0999... microgramme par litre. Lorsque la limite de qualité est de 0,1 µg/l, ce qui n'est pas rassurant.

 

 eau-lyon-bron-2-analyse-22-dec-2010 

 eau-lyon-bron-3-analyse-22-dec-2010

 

Les résultats ci-dessus nous indique par exemple que l'hexachlorobutadiéne est à une concentration inférieure à 0,5 microgramme par litre, c'est-à-dire inférieure à 5 fois la limite de qualité. Une indication beaucoup plus inquiétante que la précédente et inutile.

 

 eau-lyon-bron-4-analyse-22-dec-2010

 

Ci-dessous, un résumé des seuils de détection pour l'ensemble des substances chimiques : 

  eau-lyon-bron-5-analyse-22-dec-2010.PNG

  

La somme de toutes ces limites est d'environ 43 microgrammes par litre, cela signifie que la concentration totale de ces polluants est comprise entre 0 et 43 µg/l. Ce qui n'est pas fait pour nous rassurer.

 

CONCLUSION

 

 D'un point de vue résultat d'analyses, de nombreuses indications sont inutiles et ne prouvent rien. Espérons qu'elles ne sont pas facturées par le laboratoire d'analyse. 

  

Quant à la méthode d'informations des concentrations par des limites supérieures de concentrations, elle n'est pas très pertinante pour le consommateur. Ces limites ne sont que des seuils de détection. En comparaison, imaginez que votre jauge de réservoir d'essence ( réservoir de 50 litres ) vous indique qu'il vous reste moins de 25, 50 ou même, moins de 250 litres !!!

 

Sur le rapport des résultats d'analyses, il faudrait différencié les concentrations mesurées et les seuils de détection.

 

Un contrôle sanitaire ne respecte que la réglementation et n'est en aucun cas une analyse des produits indésirables contenus dans notre eau potable.

 

Si nous voulons connaître ce que contient notre eau, il faut changer la réglementation.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans POLLUTION & SANTE
commenter cet article

commentaires

Publications récentes d'igepac

aout-2011

    - Les eaux que nous buvons

    ( 1 - Généralités )

    ( 2 - La chimie de l'eau buvable )

 

    L'arnaque des tarifications

 ( abonnement & tarification progressive )

 

     

 

Rechercher Un Article Du Blog

Première visite

Le concept du blog 

" La politique de l'Eau a ses raisons
que la raison ne connaît pas
"
 

 

ensuite, rendez-vous à l'accueil

 

   petit-bb-pas-content-copie-1

Archives Du Forum

Les défits d'igepac

 
1/
 La fourniture de l’eau doit être un service public, sa gestion financière doit être faite par la collectivité
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles : suppression des parts fixes ( abonnements ) et en urgence celle de la partie assainissement.

3/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.
      

P. S. Qui N'a Rien À Voir, ...

Epandage : pollution évitable

Les Seigneurs parisiens