Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 00:05

Moins nous consommons, plus c’est cher. Les parts fixes ou abonnements en question.

 

La commune ( 1700 habitants ) de Lagarrigue se situe au sud du département du Tarn à proximité de Castres.

 

81090---Lagarrigue.PNG

 

Des internautes nous ont fait part de leurs inquiétudes à propos de leur facturation d’eau potable.

 

Merci à Monsieur le Maire d’avoir répondu à une demande d’informations.

 

Par un courriel du 24 octobre 2011, Monsieur le Maire, Michel BENOIT nous justifie ainsi un abonnement d’une soixantaine d’euros : « Tout d'abord, je vous informe que la commune de Lagarrigue a délégué au Syndicat d'Adduction d'Eau Potable du Pas des Bêtes le service de traitement et de distribution de l'eau potable. Ce service est lui-même délégué à Véolia Eau. … L'abonnement a pour objet de couvrir les frais fixes du service et notamment ceux permettant aux consommateurs de trouver 24 heures sur 24 de l'eau disponible à leur robinet. Fixé par le Syndicat, son montant représente 30% de la facture type de 120 m3 hors taxes et redevances (1). Ceci est conforme au souhait du législateur qui fixe un premier seuil de 50% à ne pas dépasser dans les zones rurales ; seuil qui sera rabaissé à 40% au 1er janvier 2012. Par ailleurs, ce montant annuel de 60 euros est somme toute raisonnable au regard de ce qui est pratiqué dans d'autres services publics. »

 

(1)  Sur la facture TTC : 40,62 % pour une consommation moyenne d’un ménage – 60 m3 et 60% pour une consommation moyenne d’une personne – 30 m3 : l’horreur !!! Pourquoi ? Ci-dessous le prix du m3 facturé :

 

81090-Lagarrigue-2010.PNG

 

Monsieur Benoit je vous propose ceci : songer à LA SUPPRESSION DES PARTS FIXES, c’est possible, même avec une tarification progressive. Dans votre département Gérard Poujade, Maire de Le Séquestre ( proche d’Albi - Tarn ) s’est exprimé sur France Inter - CO2 Mon Amour – le 15 novembre 2008 :

 

« Dans un premier temps nous avons fait disparaître l’abonnement qui rend l’eau plus cher aux petits consommateurs.

 

Le système d’abonnement fait que plus on consomme de l’eau, plus le prix au m3 est faible et donc moins on est économe. Ensuite dans un deuxième temps, on a mis une graduation qui fait que plus on consomme, plus le prix du m3 est élevé.

 

C’est une révolution sociale environnementale et économique.

 

Sociale parce que ce sont les gens qui sont les personnes les moins fortunées qui ont vu leur facture baissé le plus.

Environnementale parce que plus on consomme, plus c’est cher et donc ça pousse les personnes à mettre en place des dispositifs pour économiser l’eau.

 

Et surtout c’est économiquement viable parce que les budgets eau et assainissement restent exactement les mêmes. Comme c’est sur un budget, il est équilibré chaque année donc il n’y a pas un déficit.

 

Non seulement on voit une diminution ensuite on incite les personnes à faire en sorte qu’elles consomment moins. On a des actions en direction de l’école du centre de loisirs et pour marquer le coup cette année, tous les foyers qui vont venir aux voeux organisés par la mairie, on va leur offrir un aérateur pour qu’il l’installe chez eux et qu’ils aient envie de faire ça sur l’ensemble des robinets de leur foyer.

 

On fait des économies d’eau mais l’enjeu également est de faire en sorte que ceux qui sont sur des revenus qui sont les plus faibles aient une facture d’eau qui diminue. Si vous êtes dans la tranche qui va consommer moins de 80 m3 vous allez avoir une facture d’eau qui va baisser entre 2 et 5 %. Entre 80 m3 et 250 m3 vous êtes dans la tranche où ça ne bouge pas et au de là de 250 m3 vous allez avoir une hausse entre 2 et 4%.

 

On fait beaucoup de « petits » parce que de nombreuses collectivités en France, même à l’étranger nous contactent pour avoir un modèle. »

 

Les problèmes de logement inoccupés ou de résidences secondaires ne doivent pas conduire à surtaxer les plus petits consommateurs. D'autres taxes ciblées sur ces problèmes particuliers peuvent éventuellement être instaurées pour compenser de réelles pertes, mais ce n'est pas au plus démunis à payer pour les plus gros consommateurs. Ce mode de facturation est d'ailleurs contraire à l'esprit des lois du Grenelle de l'environnement. 

 

 Monsieur le Maire, ne favorisez plus le marché local avec l’argent du petit consommateur, bien souvent vivant seul(e) ayant de modestes revenus. Je sais que « òc-ben, vous pouvez ».

 

Pierre Petit 

 

Même dans les grandes villes, c'est possible. C'est un choix d'une politique sociale et républicaine ( travailler dans l'intérêt général ). Vous pouvez constater sur ce site que Valenciennes vient de supprimer les parts fixes.

 

Un autre exemple de cette politique anti-sociale en Bourgogne

 

eau-tarif-7122O-arconce-2011.PNG 

" La suppression des abonnements ou parts fixes des factures d'eau est une évidence, à condition d'avoir réfléchi aux conséquences d'une politique médiévale : imposer un droit d'accès à l'eau potable, en France, au début du XXIième siècle. Ce droit, en Bourgogne atteint 250 € !!! sans la moindre goutte d'eau !!! Même un abonnement de 20 € n'est pas moral, c'est demander à de très faibles revenus ( nombreux à la campagne ) d'aider les professionnels locaux à payer l'eau moins chère. Ma voisine paye son mètre cube 7 € alors qu'un professionnel le paye 1€ 40. Elle paye son pain au boulanger qui vient lui livrer son pain à domicile le même prix que ce professionnel. Notre boulanger devrait donner des cours de gestion et de comptabilité aux élus. " JD

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Les PARTS FIXES
commenter cet article

commentaires

papy 25/03/2011 11:20


bonjour,
une petite surprise pour LAGARRIGUE ce jour.
en effet, la carte de l'enquette de 60Millions attribue en données de l'observatoire: 1,87E/M3
surprise: en données citoyennes: 12,18E/M3
il y à de quoi être fier si le chiffre est bon!
il serait souhaitable que les élus de cette ville en prennent connaissance.
cordialement à tous


igepac 26/03/2011 14:17



C'est effectivement le tarif, sans assainissement, pour une consommation de 6 m3.


Il faut savoir qu'il existe encore des logements avec un simple évier ou lavabo en guise de douche ou baignoire et qu'igepac a pu constater et vérifier une consommation annuelle de 2 m3 !!!
Moins de 10 m3 n'est pas extraordinaire.



papy 23/03/2011 14:08


bonjour,
désolé, je reviens un peu à la charge, car je découvre le site www.prixdeleau.fr (opération transparence)fondation danielle miterrand et 60 millions de consommateurs.
la ville de Lagarrigue s'affuble de 1,87E/M3 cela est trés surprenant-surtout en lisant l'enquette d'IGEPAC et ses résultats donnant des chiffres plus importants et vraisemblablement plus
juste.
cordialement


Pierre PETIT 23/03/2011 15:06



Très heureux de votre nouvelle intervention.


J'ai contacté 6O millions de consommateurs pour les prévenir de la façon qu'igepac concevait une vraie enquête publique. Cette enquête commence et espérons, en contactant les responsables, que
nous pourrons faire évoluer cette enquête vers plus de vérité.


La base de  la consommation est de 120 m3, valeur qui n'a aucun sens en statistiques de consommation des ménages. D'un point de vue statistiques-mathématiques,
igepac a choisi 60 m3 , une valeur qui est une moyenne proche de la médiane ce qui peut mieux approcher la réalité.


De plus il faut donner les valeurs extrêmes du prix du m3 dans une même commune, valeurs qui peuvent varier de 1 à plus de 100 !!!



papy 23/03/2011 12:14


bonjour,oui la lettre est du 17/11/2010, mais cela n'est pas trés important, il y a des devoirs vis à vis de tous et une attention envers les plus précaires d'entre nous et il y en a aussi dans les
petites villes
merci Messieurs les élus d'avance de bien vouloir faire baisser les charges.
d'ailleurs les bulletins de vote sont indicatifs.
cordialement


Pierre 23/03/2011 12:25



L'eau c'est de l'or, de l'argent, un reflet de société. L'argent n'a pas d'odeur. Lorsque l'on regarde la gestion de l'eau d'une cummune IL EST SOUVENT IMPOSSIBLE de dire quel parti politique gère la commune.



paulo 31/01/2011 11:42


vous avez une erreur dans le premier paragraphe vous parlez du 24 octobre 2011, et si je ne m'abuse, ce serait de la science fiction … ce n'est qu'une suggestion pour correction = pas à publier


Pierre PETIT 31/01/2011 12:25



Merci  ...  ce n'est malheureusement pas de la science fiction. Mais la langue de bois est universelle et le restera.



Publications récentes d'igepac

aout-2011

    - Les eaux que nous buvons

    ( 1 - Généralités )

    ( 2 - La chimie de l'eau buvable )

 

    L'arnaque des tarifications

 ( abonnement & tarification progressive )

 

     

 

Rechercher Un Article Du Blog

Première visite

Le concept du blog 

" La politique de l'Eau a ses raisons
que la raison ne connaît pas
"
 

 

ensuite, rendez-vous à l'accueil

 

   petit-bb-pas-content-copie-1

Archives Du Forum

Les défits d'igepac

 
1/
 La fourniture de l’eau doit être un service public, sa gestion financière doit être faite par la collectivité
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles : suppression des parts fixes ( abonnements ) et en urgence celle de la partie assainissement.

3/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.
      

P. S. Qui N'a Rien À Voir, ...

Epandage : pollution évitable

Les Seigneurs parisiens