Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 00:26

 smets-livre-tarif-progressif-1-dec-2011.PNG

 

« Si l’eau commence à manquer, il faudra passer d’une tarification binôme habituelle à une tarification progressive de l’eau potable. Ce changement permettra aussi d’introduire une composante sociale dans un tarif qui avait été conçu dans une perspective purement économique.

 

Cet ouvrage décrit les différents modèles de tarification progressive utilisés dans le monde et met en évidence les difficultés à surmonter lorsque l’on cherche à modifier la tarification de l’eau. Il propose une tarification dite « équitable » qui évite les discriminations tarifaires entre les usagers domestiques et qui favorise les économies d’eau.

 

Il constitue la première étude d’ensemble d’un sujet qui se pose dans différentes mairies, notamment lors de la révision des contrats de délégation : faut-il changer la tarification de l’eau et dans quel sens ?

Le passage d’un tarif binôme à un tarif progressif permet de mieux tenir compte des objectifs de protection de la ressource et de fourniture à tous d’un quota d’eau potable à prix réduit.

 

Pour éviter de pénaliser les ménages nombreux, il convient de choisir parmi les différents tarifs progressifs un tarif « équitable » qui garantit un même prix moyen du litre d’eau pour tous les usagers domestiques desservis par un même réseau.

 

Ce tarif est fréquemment utilisé pour répondre à une demande des usagers. Bien que favorable aux petits consommateurs, il ne contribue pas à rendre le prix de l’eau abordable pour tous.

 

Au vu de l’expérience des distributeurs d’eau dans le monde, ce livre propose une méthode pour choisir un tarif qui satisfait les besoins de la plupart des usagers domestiques. »

 

smets-livre-tarif-progressif-2-dec-2011.PNG

 

 

Format 16 x 24 cm

170 pages

ISBN : 978-2-9000-86-96-4

Prix public : 29 euros TTC

 

Davantage de détails sur

 /www.editions-johanet.com

 

 

 

______________________________________

 

 

igepac est en heureuse correspondance avec Monsieur Smets depuis plus d’un an. Je remercie Monsieur Smets pour sa patience et sa courtoisie ( répondre à des courriers est une pratique devenue peu habituelle de nos jours ) mais surtout sur son ouverture d’esprit, son acceptation à la discussion sur un sujet tabou, la suppression des parts fixes.

 

Nous reviendrons sur les conséquences des tarifications dites « progressives » qui restent dégressives pour une grande majorité des consommateurs grâce au maintien des parts fixes « plus nous consommons plus le prix de notre volume d’eau diminue ».

 

Voici l'exemple de leurre qui vous ferait croire que la tarification est conforme au Grenelle et à l’équité républicaine, même avec un abonnement de 35 € !

 

 Tarif-progressif---cc-Moselle-et-Madon---2010.PNG

 

Il faut savoir que 70 % des ménages ( ménages de une ou deux personnes ) bénéficieraient d’une suppression des parts fixes, ses constats ont été faits sur ce  blog aussi bien à Valenciennes avec ses 100 000 habitants qu’à Créancey avec ses 400 habitants.

 

Une lueur d’espoir de voir ces maudites habitudes rejoindre le débat public sur le droit à l'eau, avec Henri Smets : « … je crois qu'il faut à terme annuler la part fixe, d’abord dans les habitats normaux et ensuite dans les habitats touristiques. »

 

Merci Monsieur Smets.

 

A suivre

 

Deux minutes sur le droit à l'eau avec Henri Smets

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Le prix de l'eau
commenter cet article

commentaires

Publications récentes d'igepac

aout-2011

    - Les eaux que nous buvons

    ( 1 - Généralités )

    ( 2 - La chimie de l'eau buvable )

 

    L'arnaque des tarifications

 ( abonnement & tarification progressive )

 

     

 

Rechercher Un Article Du Blog

Première visite

Le concept du blog 

" La politique de l'Eau a ses raisons
que la raison ne connaît pas
"
 

 

ensuite, rendez-vous à l'accueil

 

   petit-bb-pas-content-copie-1

Archives Du Forum

Les défits d'igepac

 
1/
 La fourniture de l’eau doit être un service public, sa gestion financière doit être faite par la collectivité
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles : suppression des parts fixes ( abonnements ) et en urgence celle de la partie assainissement.

3/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.
      

P. S. Qui N'a Rien À Voir, ...

Epandage : pollution évitable

Les Seigneurs parisiens