Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 08:13

 

La désinformation médiatique ( traduction : la diffusion de mensonges ) est un sport national de haut niveau pratiqué par nos distributeurs d’eau qu'ils soient privés ou publics. Un sport qui nous coûte cher.

 

Au nom des consommateurs d’eau, igepac se doit de récompenser le meilleur d’entre eux. C’est ainsi que le premier trophée Pinocchi-eau est décerné cette année 2011  au Centre d’Informations des distributeurs d’eau pour sa promotion de l’eau du robinet, grâce à sa publicité de trois minutes sur un blog d’Arte, le 3 décembre 2011.

 

 pinocchi-eau-2011.PNG

 

Le C.I.Eau regroupe une trentaine de distributeurs dont la Compagnie des eaux de Paris, ce qui explique cette publicité faite sur Arte par Madame la Directrice, à qui igepac remet à titre exceptionnel, un super bonnet d’âne pour sa prestation jamais égalée d’une ânerie toutes les trente secondes. A son niveau de responsabilité, par incompétence surtout scientifique, ces âneries sont de vrais mensonges médiatiques. Si elle est à ce poste, c’est un choix des distributeurs d’eau.

 

Marillys Macé, Directrice du Centre d'information sur l'eau, n'a pas aimé notre chapeau, donc par délicatesse pour une dame, offrons lui à la place un bouquet ... de chateaux d'eau d'igepac.

 

anes.PNG

 

 

Sur un blog d’Arte,

 

dans un bar à eau à Paris, Madame la Directrice du Centre d’Informations sur l’Eau, devant un alignement de divers bouteilles d’eau : « Elles doivent être horriblement chères, c’est des produits de luxe à mettre dans un coffre, très certainement »

 

1/ Devant une bouteille contenant de l’eau de pluie :

- « En France on n’a pas le droit de boire de l’eau de pluie, parce qu’en fait elle est chargée en poussière, en pollution, en tas de choses que dépose la pluie »

 

2/ Que boivent les Parisiens ?

- « On boit l’eau de la Seine quand on est à Paris »

 

3/ Et le chlore ?

- « Le chlore est obligatoire, s’il n’y avait pas de chlore on n’aurait pas une eau de bonne qualité »

 

4/ La recette miracle :

« Le chlore vous l’enlevez très facilement, y a absolument aucun problème : vous prenez une carafe d’eau, vous la mettez au réfrigérateur pendant une heure, plus de chlore »

 

5/ Un conseil :

« Quand vous prenez de l’eau du robinet, vous ne prenez pas la première eau qui coule de votre robinet, vous laissez couler un peu, ça enlève le goût, ça enlève les particules s’il pouvait y en avoir, ça c’est une bonne chose pour avoir de la bonne eau. »

 

6/ Pourquoi l’eau chaude du robinet n’est pas bonne :

« A partir de 60 degrés, les virus, les microbes se développent et c’est mauvais pour votre santé. »

 

Madame est directrice du centre d’INFORMATIONS des distributeurs d’eau du robinet.

 

Merci Madame la Directrice du Centre d’Informations de nous offrir en si peu de temps, autant « d’eau à notre moulin ». igepac vous en est très reconnaissant.

 

TROUVEZ les " n'importe quoi " de ces informations des distributeurs 

et partagez les en commentaires de cet article. 

 

gouttes-ploucs.PNG

 

VOIR un commentaire sur Facebook https://www.facebook.com/ec.eau.logis

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Politiques de l'eau
commenter cet article

commentaires

Publications récentes d'igepac

aout-2011

    - Les eaux que nous buvons

    ( 1 - Généralités )

    ( 2 - La chimie de l'eau buvable )

 

    L'arnaque des tarifications

 ( abonnement & tarification progressive )

 

     

 

Rechercher Un Article Du Blog

Première visite

Le concept du blog 

" La politique de l'Eau a ses raisons
que la raison ne connaît pas
"
 

 

ensuite, rendez-vous à l'accueil

 

   petit-bb-pas-content-copie-1

Archives Du Forum

Les défits d'igepac

 
1/
 La fourniture de l’eau doit être un service public, sa gestion financière doit être faite par la collectivité
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles : suppression des parts fixes ( abonnements ) et en urgence celle de la partie assainissement.

3/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.
      

P. S. Qui N'a Rien À Voir, ...

Epandage : pollution évitable

Les Seigneurs parisiens