Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 00:43

 

Les deux principaux partis politiques sont d'accord pour continuer la gestion actuelle de l'eau et de l'assainissement, c'est pas nouveau et on le sait.

 

Un premier espoir pouvait venir des Verts dont Yves Cocher a été une réfèrence pour igepac en étant le seul à proposer la suppression des parts fixes des factures d'eau lors de la dernière Loi sur l'eau ... et des milieux aquatiques.

 

A chaque mail envoyé à Eva Joly, réclamant un interlocuteur pour nous expliquer la politique envisagée, la réponse a été la suivante :

 

" Bonjour,

 

nous accusons réception de votre mail et vous en remercions.

Nous ne sommes malheureusement pas en mesure de répondre à tous les mails mais les lisons tous."

 

Après des semaines d'attente, n'ayant aucune réponse après trois ou quatre envois, nous en concluons que cette question n'est pas d'actualité.

 

Il est vrai que les Seigneurs ont toujours des vassaux.

 

...

  

" Pauvres enfants d'la France " comme disait ma grand-mère !!!

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Politiques de l'eau
commenter cet article

commentaires

Publications récentes d'igepac

aout-2011

    - Les eaux que nous buvons

    ( 1 - Généralités )

    ( 2 - La chimie de l'eau buvable )

 

    L'arnaque des tarifications

 ( abonnement & tarification progressive )

 

     

 

Rechercher Un Article Du Blog

Première visite

Le concept du blog 

" La politique de l'Eau a ses raisons
que la raison ne connaît pas
"
 

 

ensuite, rendez-vous à l'accueil

 

   petit-bb-pas-content-copie-1

Archives Du Forum

Les défits d'igepac

 
1/
 La fourniture de l’eau doit être un service public, sa gestion financière doit être faite par la collectivité
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles : suppression des parts fixes ( abonnements ) et en urgence celle de la partie assainissement.

3/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.
      

P. S. Qui N'a Rien À Voir, ...

Epandage : pollution évitable

Les Seigneurs parisiens