Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 00:03

Rappel de l'an passé, voir < ici >

 

compost-palettes.PNG

Auchan a choisit le bio aux champs 

 

Le compost de nos légumes

( Trois minutes de régal, ... bon appétit. )

 

 

 

Le premier problème, je n'aurais jamais pu imaginer ... .

Le second problème, je n'ai jamais été informé. 

Et vous ?

 

Faites circuler l'information.

 

22680-Launay.PNG

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans POLLUTION & SANTE
commenter cet article

commentaires

jffac 02/03/2011 17:54


Quelques éléments complémentaires sur la norme Française NFU 44-051 extraits du Rapport d'information Sénatorial n° 571 (2009-2010) de M. Daniel SOULAGE, fait au nom de la Mission commune
d'information sur les déchets, déposé le 22 juin 2010

Certains des chercheurs auditionnés par votre mission ont estimé que les teneurs en métaux et en inertes de la norme NFU 44-051 sont de nature à favoriser l'accumulation de ceux-ci dans les sols
dans des proportions trop importantes du point de vue de l'agriculture. Même si ce constat doit être nuancé par la nécessaire prise en compte du « bruit de fond » pour l'épandage du compost, il
existe aujourd'hui un consensus certain sur l'insuffisance de la norme NFU 44-051, dans la mesure où les métaux s'accumulent dans les sols.

Cette norme vient d'ailleurs d'entrer en révision, notamment à la demande de certains acteurs qui s'interrogent sur les déchets en mélange (OMR et boues de STEP). Il pourrait être envisagé, dans ce
cadre, d'encadrer plus strictement la pratique des mélanges, aujourd'hui permise, notamment le mélange avec du compost de déchets verts. Votre rapporteur relève que, si cette norme doit évoluer, il
serait souhaitable que les collectivités territoriales, qui investissent dans des outils de traitements coûteux, soient fixées une fois pour toutes sur la qualité exigée pour les composts.

la France est l'un des rares pays en Europe à épandre sur des terres agricoles du compost issu d'une fraction organique triée mécaniquement. Comme le relève la Commission européenne dans son Livre
vert, « seuls quelques Etats membres autorisent la production de compost à partir de déchets mixtes. La plupart exigent une collecte séparée des biodéchets, souvent sous la forme d'une liste
positive des déchets qui peuvent être compostés. Cette approche limite le risque et réduit le coût des vérifications de conformité parce qu'elle exige une surveillance moins importante de la
production et de l'utilisation du compost ». En Allemagne, il est interdit d'utiliser un tel compost à des fins agricoles.

En conclusion, si la perspective d'une interdiction européenne d'épandage sur des terres agricoles de composts issus d'OMR n'est manifestement pas imminente, elle n'en constitue pas moins une épée
de Damoclès pour les installations de TMB destinées à produire du compost pour l'agriculture.


Tonio 27/02/2011 14:23


Bonjour, Il est bon de préciser que la NF U 44095 n'est pas un blanc saint! Un compost ne peut donc pas du fait de sa teneur en éléments métalliques préserver l'homme, les animaux et leur
environnement de toute inocuité de substances pouvant se révéler toxiques. La façon dont le clp ci-dessus nous démontre la fabrication du compost de ce SIMTOM, il est évident que les éléments
traces de produits toxiques ne sont pas à écarter et ce, même si un bon compst est interessant d'un point de vue agronomique car il permet notamment l'amélioration des propriétés physique de sol
(aération, rétention en eau nous disent les grands rêveurs!!). selon la loi, un compost aura un statut de "produit" s'il bénéficie d'une homologation, d'une autorisation de vente ou s'il est
conforme à une norme renduie d'application obligatoire. C'est le cas de la norme NF U 44 095 qui a été rendue d'application obligatoire par l'arrêté interministériel du 18 Mars 2004. Cette norme
fixe les prescriptions à respeceter en vue de mettre sur le marché des amendements organiques (composts) produits à partir d'OMR et de déchets verts (et non d'Algues)? Dans ce cas, le compost n'est
plus un déchet mais un produit et n'est donc pas soumis à l'obligation de plan dépandage. Cette norme exclut naturellement l'emploi de boues de STEP dont les teneurs en éléments traces métalliques
dépasseraient les valeurs limites fixées par l'arrêté du 8 Janvier 1998. Mais ça c'est très bien, mais le problème c'est bien sûr le suivit de ce compost dans le temps?? De plus, ce produit soit
disant fini n'est jamais analysé tonne par ytonne en sortie de produit commercialisable?? Autre problème= Un Danger jamais pris en compte dans les analyses des produits en provenance des OMR
(Ordures Ménégères) = La Légionellose!!!Pour plus d'information sur ce sujet, voir le rapport final de l'étude N° 05_0664/1A de juillet 2007 sur ce sujet intitulé: Microorganismes Pathogénes dans
les fillières de traitement des déchets: Cas des Légionelles...


Pierre PETIT 27/02/2011 14:56



Les normes d'épandage qui existent ignorent TOUTES les molécules chimiques sauf quelques métaux. Autrement dit, il n'y a pas de norme pour protéger l'Environnement. Une preuve : les
boues de station d'épuration respectent pratiquement toutes ces "normes" et elles sont épandues sans aucun traitement : une pollution directe faite par nos élus, il ne faut pas l'oublier.



jffac 25/02/2011 23:20


il s'agit du projet OVADE situé à quelques kilomètres de Bourg en bresse 01 Maîtrise d'ouvrage ORGANOM pour les com.com de l'ain. Compléments d'informations sur le blog ainsurg.blog4ever.com
bonne soirée


Pierre 26/02/2011 06:18



Merci.


Ce que je ne supporte plus, c'est de voir nos élus, pour ne pas réfléchir et économiser 2 sous aujourd'hui, POLLUER notre environnement et ensuite prendre des sanctions contre leurs administrés qui polluent ( SPANC, par exemple ). 



jffac 25/02/2011 20:24


Bonjour,
nous sommes actuellement dans la dénonciation des excès de la mise en place forcée d'une usine dite de méthanisation en fait un procédé de Traitement Mécano Biologique ( TMB) fabricant du compost à
partir des Ordures Ménagères Résiduelles ( OMR). Le bilan global énergétique est catastrophique et le retour à la terre du compost produit ne garanti en rien l'absence des polluants ( petites piles
au mercure, médicaments, déchets toxiques diffus...) qui se retrouveront fatalement dans la nappe et bien sur dans l'eau potable. Le progrès est en marche et les intérêts financiers aussi. Merci
pour votre site qui mène le combat essentiel de l'eau


Pierre 25/02/2011 22:29



Où ça ?


Des solutions existent pour exploiter autrement ces composts pollués, CAR ILS SONT POLLUES !!!



Publications récentes d'igepac

aout-2011

    - Les eaux que nous buvons

    ( 1 - Généralités )

    ( 2 - La chimie de l'eau buvable )

 

    L'arnaque des tarifications

 ( abonnement & tarification progressive )

 

     

 

Rechercher Un Article Du Blog

Première visite

Le concept du blog 

" La politique de l'Eau a ses raisons
que la raison ne connaît pas
"
 

 

ensuite, rendez-vous à l'accueil

 

   petit-bb-pas-content-copie-1

Archives Du Forum

Les défits d'igepac

 
1/
 La fourniture de l’eau doit être un service public, sa gestion financière doit être faite par la collectivité
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles : suppression des parts fixes ( abonnements ) et en urgence celle de la partie assainissement.

3/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.
      

P. S. Qui N'a Rien À Voir, ...

Epandage : pollution évitable

Les Seigneurs parisiens