Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 00:17

 

pauvres-eau-igepac.PNG 

  

Lors des débats du projet de la loi de finances 2012, le Sénat s’est intéressé au droit à l’eau.

 

Un amendement a été adopté pour créer une taxe de solidarité pour l’accès à l’eau et à l’assainissement. « A hauteur de 1% des redevances collectées par les services d’eau, elle financera d’une part l’aide au paiement des factures d’eau pour les personnes en situation d’impayés, et d’autre part soutiendra, en amont, l’accès des plus démunis au service public de l’eau. Ce dispositif permettra de lutter contre la précarisation des ménages, de plus en plus nombreux à ne plus pouvoir assumer les charges liées à leur logement. » nous informe directgestion.com.

 

De bonnes intentions (?) d'un côté du miroir et de l'autre côté, une politique de gestion de l'eau qui reste inchangée avec le maintien de l'aide aux gros consommateurs-pollueurs ( maintien des abonnements et parts fixes ), aide à laquelle participent nos Pauvres. 

 

Actuellement et pour leurs images de bienfaitrices, les grandes villes de France opère un prélèvement de quelques euros sur les factures, suivant la consommation, pour aider les pays pauvres.

 

Donc, nos Pauvres de France aident des pauvres du Tiers-Monde, mais à leur première facture impayée c’est la coupure d’eau, contrairement à ce que l'on voudrait nous faire croire.

 

A votre bon cœur, braves consommateurs

 

Que prévoit le Sénat ? Que les consommateurs d’eau fassent plus de social en payant encore un peu plus mais cette fois pour les Pauvres de France, qui participeront d’ailleurs eux-mêmes à la collecte de ces fonds de solidarité.

 

N’oublions pas que ces Pauvres participent déjà très largement à la collecte en faveur des gros consommateurs d’eau des activités professionnelles, via les parts fixes, et à une hauteur pouvant dépasser les 200 € par an.

 

igepac réclame la gratuité de l'ACCES à l'eau ( suppression des abonnements et autres parts fixes ), la gratuité de l'accès et non la gratuité du volume d'eau consommé.

 

 Ensuite, nous pourrons parler d'aide sociale.

 

 

Contrairement à l’eau du robinet,

l’argent n’a pas d’odeur

 

21320-prix-eau-ste-sabine-2011.PNG 

 

Ici, le maire-agriculteur de ce petit village a fait très fort, 1OO € de part fixe plus un tarif "réduit" spécial gros consommateurs.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Le prix de l'eau
commenter cet article

commentaires

Publications récentes d'igepac

aout-2011

    - Les eaux que nous buvons

    ( 1 - Généralités )

    ( 2 - La chimie de l'eau buvable )

 

    L'arnaque des tarifications

 ( abonnement & tarification progressive )

 

     

 

Rechercher Un Article Du Blog

Première visite

Le concept du blog 

" La politique de l'Eau a ses raisons
que la raison ne connaît pas
"
 

 

ensuite, rendez-vous à l'accueil

 

   petit-bb-pas-content-copie-1

Archives Du Forum

Les défits d'igepac

 
1/
 La fourniture de l’eau doit être un service public, sa gestion financière doit être faite par la collectivité
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles : suppression des parts fixes ( abonnements ) et en urgence celle de la partie assainissement.

3/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.
      

P. S. Qui N'a Rien À Voir, ...

Epandage : pollution évitable

Les Seigneurs parisiens