Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 00:06

 

Uniquement les pollutions de l'eau

 

Et si nous tenions compte des coûts des problèmes de santé induits par une alimentation agro-industrielle, à combien l'addition s'élèverait  ?

 

Et si nous tenons compte de la PAC, un agriculteur nous coûte plus cher qu'un enseignant, ... par exemple. A méditer. 

cout-pollution-agricle-2011.PNG

 

30 septembre 2011 - Développement durable

Commissariat général au développement durable

Études et documents - Numéro 52 - Septembre 2011

  

L’étude des coûts des principales pollutions agricoles de l’eau analyse certaines dépenses entraînées par les pollutions agricoles diffuses dues aux apports excédentaires d’azote et de pesticides.

 

Elle identifie :

 

- des dépenses supplémentaires des ménages entraînées par les pollutions agricoles des captages d’eau potable qui ne concernent qu’une infime partie des ressources aquatiques polluées. Cette évaluation est conduite en moyenne nationale mais propose un examen de l’amplitude de ces dépenses additionnelles pour les ménages des localités les plus touchées par ces pollutions ;

 

- un premier inventaire partiel des autres impacts marchands de ces pollutions ;

 

- les coûts de dépollution de la ressource et des milieux aquatiques vis-à-vis des nitrates et pesticides agricoles transférés et accumulés dans ces milieux, basés sur les coûts unitaires connus des actuels procédés de traitement de potabilisation.

 

Les principaux résultats sont les suivants :

 

- les dépenses additionnelles des ménages générées par ces pollutions pour les ménages sont évaluées dans une fourchette comprise entre 1000 et 1500 millions d’euros, dont 640 à 1140 millions d’euros répercutés sur la facture d’eau, représentant entre 7 et 12% de cette facture en moyenne nationale ;

 

- pour les ménages des localités les plus polluées, ces dépenses supplémentaires pourraient atteindre 494 €/ ménage ou 215 €/ personne, soit un surcoût de près de 140% de la facture d’eau moyenne 2006 ;

 

- sur la base des coûts de traitement des nitrates et pesticides des installations de potabilisation, les coûts d’élimination totale des nitrates et pesticides des milieux aquatiques seraient respectivement supérieurs à 70 euros par kilogramme pour les nitrates, et à 60 000 euros par kilogramme pour les pesticides.

 

- les coûts de potabilisation constatés sont compris entre 800 et 2400€ par hectare d’aire d’alimentation de captage d’eau potable cultivé conventionnellement.

 

Télécharger l’étude :

http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/ED52.pdf

 

Source :

http://www.developpement-durable.gouv.fr/

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Politiques de l'eau
commenter cet article

commentaires

PB 26/10/2011 15:24


Les agriculteurs responsables de l'augmentation du prix de l'eau, un raccourci facile !
Il est facile de jeter la pierre aux agriculteurs alors que depuis la fin de la première guerre mondiale on leur a demandé de produire de façon intensive à coups de subventions de l'état et de
l'Europe. La responsabilité n'est-elle pas aussi politique?
Au même moment on apprend que le gouvernement a publié le décret qui va permettre d'augmenter les quantités d'azote épandues sur les terres agricoles, et va à contre-courant des efforts de
réduction des nitrates dans les eaux.
il est trop simple de montrer du doigt les agriculteurs, alors que les politiques, mais aussi chacun d'entre nous pouvons faire un effort pour préserver la ressource eau. Cela passe par le bulletin
de vote, mais aussi par notre responsabilité d'économiser l'eau en commençant par surveiller notre consommation et notamment de traquer les fuites d'eau (30% de la consommation en France) !

Plus d'infos : http://www.activeau.fr/Blog.asp?ItmID=9185&Title=Les+agriculteurs+responsables+de+l%27augmentation+du+prix+de+l%27eau%2C+un+raccourci+facile+%21


Pierre 26/10/2011 20:05



Trop facile de prendre les entreprises agricoles pour des
non-responsables.


  


igepac accuse l'AGRICULTURE ouvertement ( et non l'agriculteur d'autan ), c'est une évidence pour les usagers
ruraux qui payent leur eaux à   20 ( vingt ) euros le mètre cube parce qu'elle provient de lieux situés à plusieurs dizaines de km. De nombreux
articles des blogs igepac sont en accord avec vos arguments, sauf celui de réduire notre consommation. Quant aux 30% de fuites, le consommateur n'est pas responsable directement de la gestion des
réseaux.


 


Vous avez la chance d'être un heureux consommateur d'eau à 3 euros le m3


 


Sachez
tout de même que la contribution à la redevance de pollution aux Agences de l'Eau est quasi nulle pour l'Agriculture et que les particuliers payent plusieurs MILLIARDS d'euros aux différentes
Agences !!!



Publications récentes d'igepac

aout-2011

    - Les eaux que nous buvons

    ( 1 - Généralités )

    ( 2 - La chimie de l'eau buvable )

 

    L'arnaque des tarifications

 ( abonnement & tarification progressive )

 

     

 

Rechercher Un Article Du Blog

Première visite

Le concept du blog 

" La politique de l'Eau a ses raisons
que la raison ne connaît pas
"
 

 

ensuite, rendez-vous à l'accueil

 

   petit-bb-pas-content-copie-1

Archives Du Forum

Les défits d'igepac

 
1/
 La fourniture de l’eau doit être un service public, sa gestion financière doit être faite par la collectivité
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles : suppression des parts fixes ( abonnements ) et en urgence celle de la partie assainissement.

3/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.
      

P. S. Qui N'a Rien À Voir, ...

Epandage : pollution évitable

Les Seigneurs parisiens