Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 00:03

 

algaepictureweb.jpg

 

Les chercheurs de Rochester Institute of Technology développent du biocarburant à partir de micro-algues cultivées dans des eaux usées. Le projet est doublement «verts» parce que les algues consomment des nitrates et des phosphates et permet également de réduire les bactéries et les toxines dans l'eau. Le résultat final : des eaux usées épurées de certains polluants et un biocarburant.

 

Les eaux usées épurées peuvent être réinjectés dans les stations d’épuration pour y subir un nouveau traitement, tandis que le biocarburant peut alimenter les autobus, les camions et le matériel agricole par exemple.

 

Les algues ont beaucoup d'avantages. Elles sont moins chères et plus rapides à produire que le maïs, qui nécessite des apports riches en éléments nutritifs du sol, des engrais et des insecticides.

 

Les algues sont des organismes simples. Elles utilisent la photosynthèse pour convertir la lumière solaire en énergie. Elles ont donc besoin seulement d'eau et de lumière pour se développer.

 

« Les algues, comme matière première renouvelable, se développent beaucoup plus rapidement que les cultures de maïs ou de soja. Nous pouvons commencer un nouveau lot d'algues tous les sept jours. » explique Eric Lannan, un jeune étudiant qui prépare une maîtrise en génie mécanique à RIT.

 

« Les algues permettent d’extraire l'ammoniac à 98 %, les nitrates à 88 % et les phosphates à 99 % des eaux usées ». Dans trois à cinq jours, les agents pathogènes ont disparu. « Nous avons obtenu des résultats qui montrent que le nombre de substances coliformes est considérablement réduit. »

 

En France, que fait-on de nos algues vertes ?

 

< Pour en savoir plus, article en anglais >

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Politiques de l'eau
commenter cet article

commentaires

tonio33 01/03/2011 09:23


Les algues en FRance et en Bretagne notamment et au SIMTOM de Launay Lantie en particulier, ces algues sont mélangées au cmpost pour ensuite être mis sur le marché de la cosomation maraichère??? Il
suffit pour cela de regarder le site de ce syndicat et le schéma de fabrication de son compost que tout le monde trouve parfait????


Pierre 01/03/2011 11:53



Les algues dans les composts, ... normal. Mais au SIMTOM de Launay c'est un problème qui pose la responsabilité ou l'irresponsabilité des élus locaux :


http://www.igepac.com/article-le-compost-nouveau-est-arrive-attention-a-la-provenance-ecologie-sans-limite-67992902.html


Le problème du consommateur : il n'est pas informé de ce mode de culture des légumes, ce qui est, pour le moins, très très mal
honnête.



Publications récentes d'igepac

aout-2011

    - Les eaux que nous buvons

    ( 1 - Généralités )

    ( 2 - La chimie de l'eau buvable )

 

    L'arnaque des tarifications

 ( abonnement & tarification progressive )

 

     

 

Rechercher Un Article Du Blog

Première visite

Le concept du blog 

" La politique de l'Eau a ses raisons
que la raison ne connaît pas
"
 

 

ensuite, rendez-vous à l'accueil

 

   petit-bb-pas-content-copie-1

Archives Du Forum

Les défits d'igepac

 
1/
 La fourniture de l’eau doit être un service public, sa gestion financière doit être faite par la collectivité
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles : suppression des parts fixes ( abonnements ) et en urgence celle de la partie assainissement.

3/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.
      

P. S. Qui N'a Rien À Voir, ...

Epandage : pollution évitable

Les Seigneurs parisiens