Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 07:00

lyonParis a son titi, Lyon a son gône, c'est l'enfant du pays.

Un article de Bruno


Le Grand Lyon vient de lancer une vaste campagne publicitaire (100 000 €) pleine de mensonges et contre-vérités scientifiques
http://www.grandodelyon.org/ 

Cela est grave : tromperie du consommateur, publicité mensongère, mise en danger de la vie d’autrui (ils demandent aux lyonnais utiliser l’eau du robinet, rebaptisée Grand’O de Lyon, pour faire les biberons des bébés).

http://leau.wordpress.com/2010/03/19/grando-de-lyon/

http://leau.wordpress.com/2010/03/26/publicite-mensongere-a-lyon/

Même dans le Beaujolais, cela nous concerne. Car si rien n’est fait contre le Grand Lyon, nous allons y passer après. La CAVIL fera la même chose pour promouvoir l’eau du robinet, sans aucune limite sur les mensonges. Déjà, ça a commencé à la radio.

Des maires du haut beaujolais, alimenté par les captages situés près d’Anse, disent que l’eau est excellente car captée en profondeur et protégée des pollutions : mensonge total (le même que celui du Grand Lyon) : en réalité, l’eau vient des rivières très polluées chimiquement de la Saône et de l’Azergues , et de vastes espaces occupés par de l’agriculture intensive (pesticides).

Des maires alimentés par Villefranche disent aux usagers que l’eau du robinet est d’excellente qualité, qu’elle est puisée en profondeur sur la commune de Beauregard dans l’Ain, et qu’elle provient directement des montages du Jura, sans aucune relation avec le Saône et le Nizerand (mensonge similaire à celui du Grand Lyon : l’eau vient directement des glaciers alpins).

Je pense qu’une condamnation en justice de la campagne publicitaire est nécessaire, mais pour l’instant, je vais essayer de rencontrer des élus du Grand Lyon (pourquoi ont-ils fait cela ?), et de saisir l’autorité de régulation de la publicité. Plus nous serons nombreux à agir, plus cela sera efficace, contactez moi directement.

Je répète, nous allons y passer après.  Ces mensonges officiels sont une menace pour la démocratie.

Bruno

_____________


igepac

Il devient URGENT que nos élus-alchimistes acquièrent des bases de chimie contemporaine. A force de tenter le diable, ces apprentis sorciers arriveront à déclencher de vrais catastrophes sanitaires pour les générations à venir.


Ce que nous attendons de nos décideurs c'est de mettre une étiquette sur notre eau du robinet avec le nom des molécules chimiques qui  sont présentes à doses décelables, comme nous avons commencé à le faire avec les produits alimentaires les plus courants. Chacun pourra ensuite orienter son choix vers le moindre mal.

 

Combien de centaines d’autres molécules sont présentes dans les eaux de rivières, qui servent toutes de tout-à-l’égout. Par exemple, 90 % des estrogènes des stations d’épuration sont rejetés en rivières. Les grandes villes utilisent cette eau polluée pour fabriquer une eau du robinet qui n’est potable que par les textes législatifs.

 

Les filtrations actuelles ne sont pas parfaites donc une pollution existe, le problème et d’en connaître la dose réelle. On sait que ces produits à doses homéopathiques ne sont pas mortels à court ou moyen terme mais peuvent être handicapants, cancérigènes.

Mais l’ignorance  rassure nos élus, il n’y a pas de danger immédiat et vu leurs âges avancés, les problèmes sanitaires collectifs ne semblent pas les préoccuper. « Après moi, le déluge » est la ligne de conduite apparente de la gestion de notre eau. 

 

Par exemple, TOUS les produits dangereux dits " phytosanitaires " susceptibles d'être présents ne sont même pas recherchés.

 

Nous constatons une incompétence totale dans ce domaine de la part de nos élus. Les lobbies ont parfois bon dos !

 

INFORMER, tel est le but de ce site, venez vous aussi témoigner.

 

UN EXEMPLE DE QUALITE

 

Lyon-eau-03

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans POLLUTION & SANTE
commenter cet article

commentaires

Publications récentes d'igepac

aout-2011

    - Les eaux que nous buvons

    ( 1 - Généralités )

    ( 2 - La chimie de l'eau buvable )

 

    L'arnaque des tarifications

 ( abonnement & tarification progressive )

 

     

 

Rechercher Un Article Du Blog

Première visite

Le concept du blog 

" La politique de l'Eau a ses raisons
que la raison ne connaît pas
"
 

 

ensuite, rendez-vous à l'accueil

 

   petit-bb-pas-content-copie-1

Archives Du Forum

Les défits d'igepac

 
1/
 La fourniture de l’eau doit être un service public, sa gestion financière doit être faite par la collectivité
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles : suppression des parts fixes ( abonnements ) et en urgence celle de la partie assainissement.

3/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.
      

P. S. Qui N'a Rien À Voir, ...

Epandage : pollution évitable

Les Seigneurs parisiens