Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 07:00

epandage-citerne


Si les boues sont acceptées par certaines associations de défense  de l'Environnement, d'autres associations conscientes des conséquences se mobilisent pour alerter la société des dangers encourus. Il est regrettable que nos parlementaires n'aient pas quelques notions de chimie élémentaire pour admettre une évidente pollution et interdire ce type dépandage.

Le projet d'épandage des boues urbaines sur soixante-dix-huit communes du Pas de Calais suscite de vives inquiétudes.  Dix mille tonnes de boues non normalisées doivent être épandues. Normalisées ou pas, la pollution est là. Deux associations  Air pur d'Hermies (AAP) et Nature et Patrimoine (ARNP) de Rivière se sont unies pour présenter leurs préoccupations aux élus locaux.


« Il faut trouver d'autres solutions pour traiter les boues. Nous allons sensibiliser la population afin que les décideurs, notamment ceux du monde agricole, prennent en compte le problème de fond. Il faut une prise de conscience. »

Tant que la société paiera les agriculteurs pour polluer et que l'on fera croire que les précautions sanitaires sont rigoureuses, une prise de conscience globale est totalement illusoire.


 logo-voix-du-nord<< Lire l'article

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans STATION d'épuration
commenter cet article

commentaires

Publications récentes d'igepac

aout-2011

    - Les eaux que nous buvons

    ( 1 - Généralités )

    ( 2 - La chimie de l'eau buvable )

 

    L'arnaque des tarifications

 ( abonnement & tarification progressive )

 

     

 

Rechercher Un Article Du Blog

Première visite

Le concept du blog 

" La politique de l'Eau a ses raisons
que la raison ne connaît pas
"
 

 

ensuite, rendez-vous à l'accueil

 

   petit-bb-pas-content-copie-1

Archives Du Forum

Les défits d'igepac

 
1/
 La fourniture de l’eau doit être un service public, sa gestion financière doit être faite par la collectivité
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles : suppression des parts fixes ( abonnements ) et en urgence celle de la partie assainissement.

3/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.
      

P. S. Qui N'a Rien À Voir, ...

Epandage : pollution évitable

Les Seigneurs parisiens