Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 07:00

Saint-Gildas : Un projet de rejet de la station d'épuration au Goh Velin !



semaphore-plage-goh-velin



L’association SEMAPHORE a pour objet de développer tout ce qui peut protéger, favoriser et promouvoir une gestion durable des espaces maritimes (Mor Braz) et côtiers situés entre la presqu’île de Quiberon et Guérande, y compris les bassins versants. http://semaphore-morbraz.blogspot.com/

 

Ce que nous dit cette association 

 

" Le projet d’extension de la station d’épuration de Saint-Gildas de Rhuys a été présenté par le SIAEP (Syndicat Intercommunal d'Assainissement et d'Eau Potable) de la Presqu’île de Rhuys le 11 mars dernier (présentation ci-jointe) dans une réunion où Sémaphore a été convié.

 

Les grandes lignes de ce projet :

  

Extension de la capacité de 9.000 EH (équivalents habitants) à 14.500 (la station actuelle était proche de la saturation en été, mais une partie des eaux usées du territoire communal (et de Sarzeau) (1000 à 3000 EH) a été déportée vers la station d’Arzon qui est actuellement largement en surcapacité.

 

Les solutions étudiées :


- Technologie d’épuration : Lagunage, Filtres plantes et roseaux, disques biologiques, boues activées (technologie actuelle de la station), boues activées + membranes ;


- Rejets des eaux traitées : Dans l’étier de Kerpont; Stockage / Déstockage; Irrigation terres agricoles; Infiltration dans le sol; Dispersion dans une aire végétalisée; Dispersion en mer.

 

Les études auraient démontré que les alternatives à une dispersion en mer n’étaient pas « viables ».


28 simulations (selon vents, marées, courants) sur 5 points potentiels de rejets en mer (de 90m à 1.100m de la plage du Goh Velin) ont été réalisées par SEAMER.

 

La solution retenue par le SIAEP (correspondant à l’arrêté préfectoral du 6 mai 2009) :

 

- Epuration par boues activées et filtrage membranaire

 

- Rejet en mer sur la plage du Goh Velin près du Rohu, sortie de l’émissaire à 200 mètres du haut de la plage et à 1 mètre sous le niveau des basses eaux (voir carte)

Planning prévisionnel (sous réserve d’obtention des autorisations et des permis de construire) :

Enquête publique pour le rejet en mer en mai/juin 2010

Station opérationnelle au mieux avant l’été 2011

 

La DCE (Directive Cadre Européen sur l’eau) impose pour 2015 un « bon état ou un bon potentiel » de la qualité des eaux, ce qui implique entre autres le contrôle des concentrations et le traitement des micro-polluants (métaux lourds, médicaments, pesticides..).

Les équipements prévus de la nouvelle station de Saint-Gildas ne le permettront pas.

 

Sémaphore a décidé d’informer la population sur ce projet qui pose problème sur le principe du rejet en mer et plus particulièrement à cet endroit (plage du Goh Velin) très fréquenté par les pêcheurs à pied et les baigneurs. "

 

________________________

 

igepac

 

"Epuration par boues activées et filtrage membranaire" est une solution qui serait bonne si et seulement si la filtration membranaire était inférieure au nanogramme pour supprimer les polluants. Ce qui n'est pas encore possible actuellement car le coût est très élevé. Néanmoins, ce procédé de dépollution est le plus efficace et nous pouvons espérer que cette technologie similaire à la  dépollution de l'eau du robinet soit appliquée rapidement aux eaux usées avec le même pouvoir de filtration.

Donc une station d'épuration actuelle est une concentration de polluants qui se retrouvent dans nos rivières puis en mer ou océan, et épandus sur les terres agricoles.


Les rejets de polluants en mer seront inévitables, et par temps de fortes pluies les bassins débordent.

Ne nous inquiétons pas, les analyses seront toujours bonnes car elles ne concerneront que le dosage des produits que l'on veut bien détecter et généralement ceux que l'on sait traités. Ce n'est qu'un constat qu'igepac fait au quotidien.

 

ATTENTION : avec ce procédé, la concentration des polluants dans les boues est nécessairement plus importante !

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans STATION d'épuration
commenter cet article

commentaires

Publications récentes d'igepac

aout-2011

    - Les eaux que nous buvons

    ( 1 - Généralités )

    ( 2 - La chimie de l'eau buvable )

 

    L'arnaque des tarifications

 ( abonnement & tarification progressive )

 

     

 

Rechercher Un Article Du Blog

Première visite

Le concept du blog 

" La politique de l'Eau a ses raisons
que la raison ne connaît pas
"
 

 

ensuite, rendez-vous à l'accueil

 

   petit-bb-pas-content-copie-1

Archives Du Forum

Les défits d'igepac

 
1/
 La fourniture de l’eau doit être un service public, sa gestion financière doit être faite par la collectivité
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles : suppression des parts fixes ( abonnements ) et en urgence celle de la partie assainissement.

3/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.
      

P. S. Qui N'a Rien À Voir, ...

Epandage : pollution évitable

Les Seigneurs parisiens