Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

UN FILM à voir  ou revoir

 

Le nouveau film de Yann-Arthus Bertrand est sur tous les écrans du monde et gratuitement depuis le 5 juin 2009, pour la Journée mondiale de l'Environnement des Nations unies. Cinémas, télévision, DVD, internet… Tous les médias seront concernés par cette diffusion massive de « Home ». Le message de ce film, traduit en 23 langues, est le suivant : « il est trop tard pour être pessimiste. A chacun d'agir ».

Le public du monde entier pourra donc découvrir ce plaidoyer pour la planète simultanément. En France, le documentaire sera entre autre diffusé sur France 2 qui proposera ensuite un débat avec des hommes politiques sur l'environnement et le changement climatique. Quatre chaînes de diffusion ont été lancées sur YouTube (en français, anglais, espagnol et allemand). L’objectif est de toucher le plus grand nombre de gens à travers le monde et de les convaincre qu'ils ont une responsabilité à l’égard de la planète. « Cette diffusion massive et gratuite permettra à chacun, où qu'il se trouve et quel que soit son revenu, de voir le film », a souligné François Henri Pinault.

Ce film de Yann-Arthus Bertrand et Luc Besson fait un état des lieux du monde vu du ciel. « Vu du ciel, tout est relativement beau, mais ce qu'on dit derrière remet les choses en perspective ». Des spécialistes environnementaux comme Al Gore ou Lester Brown ont apporté des précisions aux commentaires du film.

Il aura fallu deux ans au photographe pour venir à bout de ce projet gigantesque. Il a tourné dans 54 pays et obtenu des centaines d’heures de rush. Le groupe PPR a investit 10 millions d’euros dans ce film. « Les bénéfices du film se compteront en nombre de spectateurs », a expliqué Luc besson qui s’est chargé de la diffusion du documentaire.

La production a entièrement compensé les émissions de CO2 liées à la consommation de carburant des avions, d'hélicoptères et de voitures, « grâce à des projets énergétiques en Inde utilisant les résidus agricoles », a indiqué Arthus-Bertrand.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Publications récentes d'igepac

aout-2011

    - Les eaux que nous buvons

    ( 1 - Généralités )

    ( 2 - La chimie de l'eau buvable )

 

    L'arnaque des tarifications

 ( abonnement & tarification progressive )

 

     

 

Rechercher Un Article Du Blog

Première visite

Le concept du blog 

" La politique de l'Eau a ses raisons
que la raison ne connaît pas
"
 

 

ensuite, rendez-vous à l'accueil

 

   petit-bb-pas-content-copie-1

Archives Du Forum

Les défits d'igepac

 
1/
 La fourniture de l’eau doit être un service public, sa gestion financière doit être faite par la collectivité
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles : suppression des parts fixes ( abonnements ) et en urgence celle de la partie assainissement.

3/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.
      

P. S. Qui N'a Rien À Voir, ...

Epandage : pollution évitable

Les Seigneurs parisiens