Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 00:09

fumier epandage

Pour cette rentrée, nous retrouvons nos thèmes récurrents et ici les boues d'Achères que les Elus Parisiens et Franciliens continuent de répandre dans les départements voisins, préférant le moindre coût avec un manque de respect républicain pour ces voisins qui dépasse toujours  l'entendement d'igepac. Les Seigneurs des Eaux d'igepac seront encore bien présents dans les articles.

 

Voici un article berrichon sur le sujet qui donne une suite aux nombreux articles de ce site : http://www.igepac.com/recherche/?query=Acheres.

__________________________________________

 

L'Association de veille environnementale du Cher (Avec), une des huit associations du Collectif de lutte contre l'épandage des boues du Siaap d'Achères, a déposé un nouveau recours le 11 août dernier, devant le tribunal administratif d'Orléans. Ce recours suspensif vise l'arrêté préfectoral du 11 juin 2010 qui modifie l'arrêté du 6 février 2009 autorisant le Siaap (Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne) à épandre dans le Cher les boues-déchets de la station d'épuration d'Achères. Résumé des derniers chapitres du feuilleton, genre c'est la rentrée, il est temps de réviser et d'éclairer un peu nos lanternes...

 

Le premier recours suspensif des associations anti boues n'a pas été retenu par le Tribunal administratif d'Orléans pour une raison de forme (mais le Tribunal doit statuer sur le fond du dossier avant la fin de 2010). C'est lors de cette première session du tribunal (le 24 mars 2010) que l'on a enregistré une première reculade improvisée par l'avocat du Siaap : devant l'énoncé des multiples erreurs, illégalités et anomalies de l'arrêté préfectoral, celui ci annonçait la suspension du plan d'épandage pour 2010 ! La Préfecture n'avait pas daigné être présente à cette séance, verrons nous le Préfet la prochaine fois ?

 

Nouvel épisode et nouveau recul : le 11 juin 2010 la Préfecture admet implicitement le bien fondé des recours et des arguments du Collectif de lutte contre l'épandage des boues du Siaap, en publiant un nouvel arrêté (n°2010-1-935 du 11 juin 2010 modifiant l’arrêté n°2009 du 6 février 2009). Elle espère en tirer un bénéfice tactique en retirant  par ce texte des arguments aux associations lors de l'examen du dossier sur le fond.

 

En voici des extraits (résumés) parmi les plus savoureux....

 

"Considérant que les références cadastrales de certaines parcelles ont été modifiées ou bien sont erronées et nécessitent d’être mises à jour, sans que cela ait été de nature à modifier le fond de l’arrêté.... Considérant que, depuis le 6 février 2009, un certain nombre d’exploitants agricoles, qui avaient initialement donné leur accord pour l’épandage, ont manifesté leur intention de ne pas recevoir de boues et composts de boues issus de la station d’épuration d’Achères sur leurs parcelles.... Considérant que, depuis le 6 février 2009, le SIAAP a procédé à un travail de vérification de terrain et d’analyse cartographique qui lui a permis de contrôler et d’actualiser l’ensemble des surfaces et des contours géographiques des parcelles du périmètre d’épandage, conduisant à la correction des références cadastrales erronées et à l’actualisation de leurs contours au regard du registre parcellaire graphique, validé par l’administration"...."Le tonnage annuel (boues et compost) valorisé dans le Département du CHER dans le cadre du plan d’épandage est limité à 8.800 tonnes du produit brut. La superficie totale du plan d’épandage est de 3.429,63ha, répartis sur 17 communes. Sur cette superficie, seuls 3.161,80ha sont aptes à recevoir des boues et composts de boue ci-dessus définis. Certaines parcelles sont exclues provisoirement du périmètre d’épandage en attendant l’élaboration des périmètres de protection de captages d’alimentation en eau potable."

 

La suite sur Gilblog, un blogueur amoureux et passionné du Berry.

Vous pourrez y découvrir le refus du Berry des boues parisiennes.

 

gilblog.PNGhttp://www.gilblog.fr/non_aux_boues_toxiques/verrons-nous-le-prefet-au-tribunal-administratif.html

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans POLLUTION & SANTE
commenter cet article
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 00:31

robinet_pesticides.PNG Deux articles à lire sur igepac Pesticides :

 

- En Saône et Loire, une eau reconnue non potable après des années de distribution dans l'indifférence inconscience totale des responsables : 

 http://pesticides.igepac.over-blog.com/article-une-eau-du-robinet-de-saone-et-loire-polluee-par-les-pesticides-depuis-1997-55404576.html

 

&

 

- une bonne nouvelle de Seine et Marne :

http://pesticides.igepac.over-blog.com/article-enfin-une-bonne-nouvelle-du-pays-briard-lumigny-nesles-ormeaux-55431179.html

 

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans POLLUTION & SANTE
commenter cet article
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 00:09

    R3F-maldeseine-mars-2010

   

<< Pollution de la Seine par la station d'épuration du Siarce

 

Le plastique et la mer

 

Mal de Seine - découvrez ce site, vous êtes bien en France.

http://maldeseine.free.fr/

 

Pollution : c’est quoi ces ronds en plastique sur les plages ?

http://blog.surf-prevention.com/2010/07/15/ronds-en-plastique-camemberts-sable-plage/

 

La mer poubelle : diaporama

http://www.20minutes.fr/diaporama/1199-3-0-0-La-mer-poubelle.php

 

Naviguer de la Californie jusqu'à Hawaii à bord d'un radeau fait avec 15 000 bouteilles en plastique? C'est le défi qu'a réalisé l'an dernier Marcus Eriksen.

http://www.cyberpresse.ca/environnement/200902/02/01-823138-la-soupe-toxique-des-oceans.php

 

Electrolux recycle les déchets en plastique flottant en mer

http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRLDE65S26N20100629

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans POLLUTION & SANTE
commenter cet article
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 00:09

plage-02.PNGLes pollutions du bord de mer proviennent essentiellement des cours d'eau et des égouts des villes côtières ( les pollutions provenant du large ne sont pas négligeables : pétrole, déchets plastiques, … ) et d’une surpopulation estivale souvent mal maîtrisée.

 

Des progrès ont été faits depuis un demi siècle en installant des stations d’épuration ( step ) mais parallèlement les produits chimiques ont envahi notre vie quotidienne et les step sont de véritables passoires pour ces produits. ( voir ce qui est possible pour limiter cette pollution : http://www.igepac.com/article-grasse-un-reel-parfum-de-protection-de-la-nature-pour-la-station-d-epuration-52845403.html  et  http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Station-d-epuration-mise-en-route-du-systeme-membranaire-_56034-avd-20100626-58510730_actuLocale.Htm ).

 

Le bord Méditerranée a un énorme retard sur la dépollution.

Les stations doivent se mettre aux normes pour 2011 ( … normes de 1991 !!! ) mais la pollution chimique, invisible, restera bien présente.

Une baignade n’a jamais été mortelle lorsque l’on boit une bonne tasse. Les premières victimes sont les huîtres et les moules donc au pire, certains touristes peuvent être incommodés. Attention, qualité « eau de baignade » ne signifie surtout pas eau potable comme peut le laisser supposer la publicité estivale !!!

 

Une directive européenne oblige les communes du bord de mer à réaliser des profils de baignades sur toutes leurs plages qu'ils ont « déclarées » avant février 2011. Un profil de baignade est un état des lieux de toutes les sources de pollutions possibles.

 

Il existe trois profils de baignade :

- le 1 er : pas de risques de contaminations avérés (eau de bonne qualité) ;

- le 2 e : risque de contamination avéré mais les causes sont connues (eau de qualité insuffisante) ;

- le 3 e : risque de contamination avéré mais les causes sont inconnues (eau de mauvaise qualité). 

Suite à cet inventaire, les communes doivent proposer des mesures de gestions afin de minimiser l'impact de ces sources de pollution sur la qualité des eaux de baignade.

 

La pollution va croître très rapidement si les chaleurs persistent. Soyez donc prudents avec les très jeunes enfants. Bonne baignade, assurée avec les précautions élémentaires.

 

pollution-plages-juillet-2010.PNG

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans POLLUTION & SANTE
commenter cet article
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 07:47

 

benzene noyau mortel tete de mortLes molécules de pesticides sont des produits chimiques de synthèse comportant un noyau de benzène pour plus de 90 % d'entre elles. Ce noyau a des propriétés chimiques " néfastes " pour les êtres vivants. Pour ne pas dire " mortelles ". Une mort plus ou moins lente est assurée, par développements de cancers divers suivant les individus. Normal, ce noyau se fixe facilement sur les tissus et perturbe donc " la vie de nos cellules " : enseigné à la Fac de Reims, il y a 40 ans.

 

Le rapport annuel de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) vient de paraître. Sa conclusion : " aucun des pesticides évalués ne suscite d’inquiétude pour la santé ".

 

Trouvez l'erreur !!!

 

le_journal.png

 

 

< Lire l'article sur le blog igepac Pesticides

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans POLLUTION & SANTE
commenter cet article
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 00:01

R3F-02.PNGFin mai igepac avait prévu de faire un premier bilan sur la pollution de la Seine du 11 février 2010.

Le premier contact téléphonique avec un responsable de la communication du Siarce, propriétaire des lieux d'où provient cette pollution, se résume ainsi : « une enquête est en cours,  nous n’avons rien à dire ». C’est une suite logique aux informations déjà connues : « on ne sait rien ». Igepac a été invité, suite à sa demande, à visiter la nouvelle station d'épuration. De toutes évidences la communication n'est pas le point fort du syndicat, et la présence d'une caméra pour expliquer en détails les procédés chimiques de traitement n'a pas été autorisée. L'interview a donc été reporté à une date ultérieure, ... à la saint Glinglin.

A noter que le Siarce est un Syndicat Intercommunal d'Assainissement et de Restauration de Cours d'Eau !!! Deux services publics antinomiques regroupés : l’un qui pollue la Seine et l’autre qui est sensé la protéger. Le Siarce est à la fois pollueur et dépollueur. C’est pourquoi les responsables ne sont pas friands de vérité et de transparence.

Pourquoi le Siarce  n’avoue-t-il pas la cause de cette pollution ? Pourquoi n’a-t-il rien fait par lui-même pour réduire cette pollution ( qu'il considère officiellement comme un incident ) ?

Nous allons donc faire ce bilan avec les éléments dont nous disposons.

colombo-1Avertissement : ce qui suit est donc un bilan " fiction " 

Souvenez vous de cette pollution plastique de la Seine en février 2010. Officiellement, cette pollution est due à un débordement du bassin biologique de la station d’épuration de Corbeil-Essonnes* qui contenait des supports de bactéries en plastique appelés R3F ( Réacteurs à Flore Fixée Fluidisée ). siarce-medias-filtrants-3-copie-1.PNG

 

Les 2/3 du bassin étaient remplis de ces petits cylindres.

  

* station d’épuration appartenant au Siarce ( Syndicat Intercommunal d'Assainissement et de Restauration de Cours d'Eau ) et l’exploitant de l'usine est la SEE ( Société des Eaux de l'Essonne – filiale de la Lyonnaise des Eaux ).

 

Ce concept de réacteurs à lits fixés fluidisés n’est pas vraiment nouveau. Ce procédé est utilisé depuis une vingtaine d’années en Europe pour le traitement de nombreux effluent industriels dans l’industrie papetière, dans l’industrie agro-alimentaire. Il est utilisé avec succès pour le traitement des eaux usées des  stations d’épuration, pour la nitrification ou la dénitrification des eaux usées. Les bassins sont remplis aux deux tiers de ces supports. http://engees-proxy.u-strasbg.fr/485/01/DUC_Rapport.pdf

colombo-8AÉcoutons les réactions des responsables du Siarce.

Le « débordement » du bassin de la station d’épuration a eu lieu dans la nuit du 11 février 2010.

Deux semaines plus tard , Le Parisien du 25.02.2010 témoigne : « Il suffit de se poster quai François-Mauriac (XIIIe) et de regarder l’eau couler pour les voir flotter à la surface ... des milliers de rondelles en plastique polluent la Seine. ». La vitesse du courant de la Seine est en moyenne de 2 km par heure. De Corbeil-Essonnes pour rejoindre les ponts de Paris, au gré du courant, il faut donc une journée. 

Deux semaines après le « débordement », le Directeur de l’assainissement déclare ne pas savoir ce qui c’est passé et le Président du Siarce nous annonce « un désordre esthétique évident » !!! Ce qui se traduit par « ça ne vous regarde pas et de toutes façons il n’y a pas de pollution ».

Deux semaines après le débordement Le Parisien du 25 février 2010 témoigne : Jean-François Bayle, premier vice-président du Siarce est dubitatif : « Je n’étais pas au courant de cette pollution, je vais enquêter pour savoir si nous sommes concernés ou non par cet incident. ».

Pour Fabien Esculier, chef de la police de l’eau : « S’il y a une quantité importante de déchets, nous devrons les retirer de la Seine. »

colombo-6AA écouter le Président du Siarce ( voir les vidéos ci-dessous ), nous pourrions croire que des barrages flottants ont été mis sur la Seine pour bloquer cette pollution. Non, ces barrages flottants sont permanents et appartiennent au SIAAP ( Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne ). Ils n’ont pas pu être d’une grande efficacité pour ce type de pollution. Regardons ce que nous dit le SIAAP sur son site à propos de ces barrages. siaap-barrages-présentation-B

siaap-barrages-emplacement-seine

siaap-barrages.PNG

Des barrages à saturation en temps normal,

à en croire cette photo de la documentation du SIAAP. 

 colombo-2AEn 2005, lors de la mise « aux normes » de la station d’épuration d’Achères », le SIAAP déversait directement les eaux des égouts dans la Seine : http://yvelines.lesverts.fr/spip.php?article121

( en 2010, le Monstre n’est d’ailleurs toujours pas aux normes de … 1991 !!! )

 Les petits cylindres du Siarce ont été remplacés par des disques 10 fois plus gros. Temps de séjour moyen de 3 heures, la nuit, nous dit le Siarce. C'est donc la totalité du bassin qui a pu se vider de ses cylindres en plastique ( un seul mètre cube en contenait plus d'un million !!! ). Ce qui est vraisemblable, vu la quantité observée sur la Seine et ses berges deux semaines après le " débordement ".siarce-news-medias-filtrants  

colombo-3AL’enquête continue sur " cet incident, ce désordre esthétique de Seine ".

 

La station d’épuration du Siarce, en bref

Elle collecte des eaux usées de 12 Collectivités. Chaque jour, environ 15000 m³ d'eau usées sont ainsi acheminés jusqu'à l'usine. 625 m3/heure en moyenne et 6000 m3/h aux heures de pointe.

Dans l'objectif de préserver le milieu, le SIARCE et l'exploitant de l'usine, la SEE (Société des Eaux de l'Essonne – Lyonnaise des Eaux ), se sont engagés dans une démarche d'amélioration constante de l'environnement (Norme ISO 14001), qui aboutit à une certification délivrée en septembre 2000 par l'Association Française pour le management et l'Amélioration de la Qualité (AFAQ). http://www.siarce.fr/

Mais en 2006 : l’azote n’est toujours pas traité. La station n’est pas aux normes et ne possède pas encore d’unité de dénitrification ; elle est par ailleurs saturée, incapable de faire face à l’explosion démographique du secteur. La police de l’eau de l’Essonne a révèlé que la station rejetait dans la Seine plus ce qu’elle était en droit de déverser, notamment en azote et en phosphore. [source : le Parisien édition Essonne le 25 Janvier 2006] Page 15 http://engees-proxy.u-strasbg.fr/105/01/(TFE-albicocchi).pdf

Pollution industrielle : l’usine ALTIS rejette chaque année 5 tonnes de fluor à la Seine, et 550 kg de fluor dans le réseau du SIARCE. Page 44 http://engees-proxy.u-strasbg.fr/105/01/(TFE-albicocchi).pdf

En 2010, comme la plupart des responsables de step en France, le Siarce a attendu la limite réglementaire pour réaliser une mise aux normes. En 2012 de nouvelles normes devraient être définies pour une application limite en 2031. Donc nos stations seront hors normes dès 2013 !!!

http://www.leparisien.fr/paris-75/des-rondelles-de-plastique-polluent-la-seine-25-02-2010-827857.php

http://corbeil.info.free.fr/faits-divers-corbeil-pollution-siarce-260210-134.html

http://www.igepac.com/article-alerte---pollution-plastique-r3f-de-la-seine-le-11-fevrier-2010---45887273.html

http://www.igepac.com/article-la-pollution-plastique-des-step-sur-la-cote-atlantique-r3f-47947849.html

http://www.igepac.com/article-une-mer-de-plastique-dans-la-seine-46513462.html

http://www.igepac.com/article-r3f-depollution-benevole-des-berges-la-seine-46995294.html

 

Petite ballade d'igepac en bord de Seine,

à proximité du Siarce - mai 2010

 

La pollution en vidéo

Le Siarce responsable, présumé coupable 

Trois mois plus tard, la pollution atteignait la Mer.
Pollution permanente de la Seine et de ses berges sur R3F-maldeseine-mars-2010.PNGhttp://maldeseine.free.fr/ 
Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans POLLUTION & SANTE
commenter cet article
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 00:09

Les OGM ne permettent pas d'utiliser moins de pesticides, pourquoi ? 

 

 

 

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans POLLUTION & SANTE
commenter cet article
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 00:11

gofech-centrale Ce qui dérange le plus, c'est le manque de transparence d'EDF sur un incident mineur. Un long article de La Dépêche.

 


Agrandir le plan

 

 golfech-15-juin-2010.PNG

 

Un autre " incident " plus sérieux

Ce 17 juin s’ouvrait le procès de Socatri, filiale d’Areva, au sujet de la fuite d’uranium du 8 juillet 2008 dans l’usine Socatri sur le site du Tricastin (Drôme).

Voir à cette page :

http://www.developpementdurable.com/politique/2010/06/B5043/proces-pour-pollution-nucleaire.html

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans POLLUTION & SANTE
commenter cet article
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 00:05

plombieres.jpgSi  le tout-à-la-rivière peut être admis (?) dans des petites collectivités, la pollution devient nettement plus importante lorsqu'il s'agit d'une ville comme Plombières avec ses deux milles habitants sans compter les curistes.

 L’ensemble des eaux usées du centre ville se déverse directement dans la rivière sans traitement. Le tout-à-l'égout est ici l'Augronne, une petite rivière des Vosges et de Haute-Saône, c'est un affluent de la Semouse sous-affluent du Rhône par la Lanterne et la Saône. 

 


Agrandir le plan

Cure fécale à Plombières-les-Bains  

A l’abri des regards, plusieurs centaines de tuyaux vomissent, sur plus d’un kilomètre, leurs rejets polluants dans la traversée souterraine de Plombières.

L’Augronne prend sa source dans les Vosges et traverse la ville de Plombières, avant de rejoindre les cours d’eaux franc-comtois du nord de la Haute-Saône.

Depuis de nombreuses années, notre association intervient auprès des autorités pour réclamer la mise en place, par cette municipalité, d’un système d’épuration qui devrait exister depuis 2005, conformément à une directive européenne de 1991, qui fixait pourtant des échéances raisonnables pour assurer le traitement des eaux usées.

Son dernier courrier étant resté lettre morte, une équipe de la Commission de Protection des Eaux s’est donc rendue sur place début août pour constater une nouvelle fois que cette ville d’eaux continue, encore aujourd’hui, à déverser l’essentiel de ses effluents à l’état brut, directement dans la rivière. 

 

Pour que les choses bougent  

L’absence durable de système d’épuration pour la collecte et le traitement des eaux usées de cette ville thermale constitue une situation à la fois illégale et scandaleuse, qui mérite aujourd’hui d’être dénoncée publiquement. 

Source :  http://plombiereslesbains.wordpress.com/2009/09/13/assainissement-a-plombieres/ 

 

 

La CPEPESC  est une association franc-comtoise ( Commission de Protection des Eaux, du Patrimoine, de l’Environnement, du     Sous-sol et des Chiroptères )  

1976 : naissance de la CPEPESC

Une poignée de spéléologues et quelques sympathisants, révoltés par la pollution qu’ils rencontrent sous terre, décident de créer une commission permanente pour lutter contre les pollutions des eaux. Elle va fonctionner plusieurs années dans le cadre des structures spéléologiques.

http://www.cpepesc.org/1976-naissance-de-la-CPEPESC.html 

 

En janvier 2010, la Mairie réagit enfin !!!

 

La commune a confié à G2C Environnement une mission de conduite d’opération pour la réalisation de son programme d’assainissement. 

Le montant de l’opération est estimé à 6 000 000 d’euros et comprend la réalisation d’un collecteur dans la rivière souterraine, la réfection des réseaux d’eaux usées (élimination des eaux claires parasites) et la construction d’une station d’épuration (3500 Equivalent-habitants).

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans POLLUTION & SANTE
commenter cet article
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 00:00

penseuse-2.PNGDu sérieux, avec Marie Mathispenseuse-1.PNG

 

sourire bbDe l'humour, en classe de BTSsourire bb 

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans POLLUTION & SANTE
commenter cet article

Publications récentes d'igepac

aout-2011

    - Les eaux que nous buvons

    ( 1 - Généralités )

    ( 2 - La chimie de l'eau buvable )

 

    L'arnaque des tarifications

 ( abonnement & tarification progressive )

 

     

 

Rechercher Un Article Du Blog

Première visite

Le concept du blog 

" La politique de l'Eau a ses raisons
que la raison ne connaît pas
"
 

 

ensuite, rendez-vous à l'accueil

 

   petit-bb-pas-content-copie-1

Archives Du Forum

Les défits d'igepac

 
1/
 La fourniture de l’eau doit être un service public, sa gestion financière doit être faite par la collectivité
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles : suppression des parts fixes ( abonnements ) et en urgence celle de la partie assainissement.

3/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.
      

P. S. Qui N'a Rien À Voir, ...

Epandage : pollution évitable

Les Seigneurs parisiens