Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 09:38

 

 

Entendu aujourd’hui ( sur Europe1 )

 

Le médiateur de l'énergie proposerait de supprimer l'abonnement, la part fixe des factures de gaz et d’électricité, qui nous coûte en moyenne 200 euros par an.

 

En conséquence, le prix du kw devrait être augmenté et les plus gros consommateurs subiraient une augmentation. Une conséquence logique car les petits consommateurs ne subventionneraient plus ces plus gros consommateurs.

 

Il faudrait que nos parlementaires, étant généralement dans la catégorie « gros consommateurs », soient moins préoccupés des intérêts particuliers et plus conscients des conséquences sociales de cette mesure. Mais notre « République » a laissé les loups s’octroyer la garde des troupeaux, et je veux bien parié que cette information sera sans suite. Mais je serais le premier à être heureux de m’être trompé.

 marianne pleure

 

Voir les articles d'igepac à ce sujet

http://www.igepac.com/categorie-11044263.html/

 

et l'arnaque des tarifications

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/00/14/37/2011/cahier-igepac-modes-de-tarification-eau-mars-2011.pdf/

 

-

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre PETIT - dans Les PARTS FIXES
commenter cet article

commentaires

Publications récentes d'igepac

aout-2011

    - Les eaux que nous buvons

    ( 1 - Généralités )

    ( 2 - La chimie de l'eau buvable )

 

    L'arnaque des tarifications

 ( abonnement & tarification progressive )

 

     

 

Rechercher Un Article Du Blog

Première visite

Le concept du blog 

" La politique de l'Eau a ses raisons
que la raison ne connaît pas
"
 

 

ensuite, rendez-vous à l'accueil

 

   petit-bb-pas-content-copie-1

Archives Du Forum

Les défits d'igepac

 
1/
 La fourniture de l’eau doit être un service public, sa gestion financière doit être faite par la collectivité
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles : suppression des parts fixes ( abonnements ) et en urgence celle de la partie assainissement.

3/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.
      

P. S. Qui N'a Rien À Voir, ...

Epandage : pollution évitable

Les Seigneurs parisiens