Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 En Ile de France  " parmi les 4,6% de la population qui sont exposés à des teneurs non conformes, seul 0,3% est exposé à des teneurs en pesticides qui, soit par leur niveau, soit par la durée des dépassements, nécessitent la mise en place de restrictions d'usage. " 
-
Actu-Environnement.com – le 09 juillet 2007



Ce 0,3% de millions d'habitants représente tout de même quelques dizaines de milliers de personnes, l’équivalent de quelques centaines de villages !

Ce type d’article, fort répandu, nous fait accepter la pollution de notre eau par les pesticides en la minimisant, et comme il n’y a pas une majorité de pollués généralement tout va bien, et on nous rassure toujours : « on prend ou on va prendre des mesures pour remédier à la pollution, ne vous inquiétez pas » !


On nous rabâche à grand renfort de publicité que l'eau du robinet est de très bonne qualité et ici, nous apprenons par exemple qu'en Ile de France des milliers de Franciliens ont une eau du robinet imbuvable, avec des doses potentiellement mortelles ( dépassant les normes ) !

 
Les nitrates ne sont pas des substances toxiques ( seul, leur excès est néfaste pour la santé au même titre que le sucre, le sel, etc. )

En revanche les pesticides, dont les fongicides et herbicides sont les principaux, contiennent tous des produits chimiques qui sont des molécules dérivées du benzène et qui conservent donc les propriétés toxiques immédiates du noyau benzénique.


UNE AFFIRMATION VRAIE :
Les pesticides sont des substances toxiques, mortelles pour l'être humain.

Que tous ceux qui sont convaincus du contraire, prennent, à chaque repas, en apéritif, un cocktail de pesticides, et je fais le pari qu’il n’y aura plus aucun opposant à cette affirmation.



CONCLUSION


La pollution de l’eau du robinet par les pesticides n’est pas réservée uniquement  aux habitants des villages et les citadins en bénéficient également mais ils ont la chance d’avoir une surveillance renforcée de la qualité de leur eau.

 

A tous ceux qui nous font boire de l’eau : VOTRE PUBLICITE est vraiment mortelle ! Arrêtez d’avoir une publicité universelle en nous faisant croire que l’on peut boire l’eau du robinet sans aucun danger sanitaire ! Certes il existe encore quelques sources non polluées.

Vous avez une responsabilité à ASSUMER et vous n’avez AUCUN droit d’affirmer que notre eau du robinet est saine SANS nous avoir mis en garde que la pollution EXISTE  bien réellement  et que TOUS les pesticides SUSCEPTIBLES d’être présents, ne sont pas TOUS analysés dans de très nombreux captages, voire dans la totalité des captages.  Car pour détecter une molécule, il faut connaître son existance. La détection des pesticides est comparable à celle des produits dopants chez les sportifs. 

La pollution agricole étant un mal utile ( pour faire pousser les céréales ) et nécessaire ( pour maintenir un niveau de production pour permettre de nourrir la population ),  il est inutile de cacher les conséquences de notre orientation politique, mise en place par nos élus.


ASSUMONS !


INFORMONS !


Tel est la vocation des blogs igepac.


ET  ALERTONS !


«  Ne buvons jamais d’eau du robinet sans être certain que tous les pesticides et autres substances dangereuses pour la santé, susceptibles d’être présents, ont bien été TOUS analysés. »

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Publications récentes d'igepac

aout-2011

    - Les eaux que nous buvons

    ( 1 - Généralités )

    ( 2 - La chimie de l'eau buvable )

 

    L'arnaque des tarifications

 ( abonnement & tarification progressive )

 

     

 

Rechercher Un Article Du Blog

Première visite

Le concept du blog 

" La politique de l'Eau a ses raisons
que la raison ne connaît pas
"
 

 

ensuite, rendez-vous à l'accueil

 

   petit-bb-pas-content-copie-1

Archives Du Forum

Les défits d'igepac

 
1/
 La fourniture de l’eau doit être un service public, sa gestion financière doit être faite par la collectivité
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles : suppression des parts fixes ( abonnements ) et en urgence celle de la partie assainissement.

3/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.
      

P. S. Qui N'a Rien À Voir, ...

Epandage : pollution évitable

Les Seigneurs parisiens